Grande première montréalaise pour «Sens dessus dessous»

Le 11 juin 2015 à 14:17

Dominic Gouin /Tva publications/Agence QMI
Isabelle Hontebeyrie

MONTRÉAL – C’était soir de première mercredi pour «Sens dessus dessous», le nouveau film d’animation des studios Pixar et Disney. Réal Bossé, Édith Cochrane, Xavier Dolan, Charlotte Le Bon et Sonia Vachon, qui doublent le long métrage, ont foulé le tapis rouge du Cinéma Cineplex Forum de Montréal.

«Sens dessus dessous», réalisé par Pete Docter, suit les cinq émotions de base – Joie (Charlotte Le Bon), Tristesse (Sonia Vachon), Peur (Xavier Dolan), Colère (Réal Bossé) et Dégoût (Édith Cochrane) – d’une fillette de 12 ans qui vit très mal son déménagement à San Francisco, en Californie. Pour Charlotte Le Bon, interrogée quelques heures avant l’événement, le fait d’être à l’affiche comme personnage principal de la nouvelle production des studios Pixar est «une consécration». La jeune actrice a également avoué avoir eu un peu de misère «avec certaines répliques très simples» au moment de dire son texte devant l’écran.

«Je pense que c’était avec “Tu es sûr qu’il y a une autre gare?”. Je l’ai fait de 25 façons différentes. Je ne sais pas pourquoi, mais ça faisait téléroman. À chaque fois que je le disais, il y avait un ton qui n’était pas du tout adaptable au film!» Sonia Vachon – enrhumée en ce soir de première – a pour sa part confié avoir «baissé un peu [sa] voix» en soupirant pour rendre l’émotion de Tristesse. «J’aime les dessins animés parce qu’avec l’animation, on peut tout passer», a-t-elle dit.

Habitué du doublage, Xavier Dolan a souligné: «Il y a 10 ans, j’étais un adolescent et il y a 15 ans, un préadolescent. Ce n’est donc pas si lointain que cela dans ma tête. Je comprends un peu comment le personnage central se sent et c’est un bonheur de penser interpréter, comme ça, sans déroger d’une émotion spécifique.»

Réal Bossé en Colère et Édith Cochrane en Dégoût ont tous deux insisté sur le fait que le doublage est un «métier très particulier», qui nécessite de s’oublier afin de se mettre complètement au service du personnage.

«Sens dessus dessous» prend l’affiche le 19 juin prochain.

Commentaires :
commentaires