Louise Turcot

Un roman inspiré de son petit-fils

Le 27 mars 2013 à 20:03

© Pascale Lévesque
Lisanne Rheault-Leblanc

La comédienne Louise Turcot, qui incarne la méchante maman de Nick Berrof dans 19-2, nous parle d’Adieu mon beau chalet, son nouveau roman pour enfants inspiré par son petit-fils Raoul, et de son retour au cinéma dans un film de Podz cet automne. 

Mme Turcot, c’est une histoire familiale qui a fait naître l’idée d’Adieu mon beau chalet?

Raoul, mon petit-fils est un enfant très sensible. Il fait souvent des gros chagrins. On avait un chalet familial où il venait très souvent. Il s’était créé tout un univers dans la forêt avec ses cousins. Un jour, j’en avais marre d’avoir un chalet et j’ai décidé de le vendre. Alors, il a eu un chagrin incroyable. On ne s’attendait pas à ça. J’ai donc décidé d’écrire un roman, d’écrire l’histoire de son chagrin pour le consoler. Je trouvais que c’était une bonne source d’inspiration, car tous les parents que je connais ont vécu les gros chagrins de leurs enfants, qui peuvent leur paraître disproportionnés. C’était pour apprendre aux enfants qu’on peut les surmonter. J’ai voulu, par ce conte-là, raconter qu’on peut vivre toutes sortes de bouleversements et qu’on en sort plus grand et plus fort.

«J’ai voulu raconter aux enfants qu’on peut vivre toutes sortes de bouleversements et qu’on en sort plus grand et plus fort.»

Qu’a pensé Raoul du livre?

Il l’a lu dès que j’ai terminé mon premier jet. J’avais changé le nom du personnage pour qu’il comprenne bien que c’est une histoire. Il s’est beaucoup reconnu là-dedans. Je pense que ça lui a fait beaucoup de bien. Il a pleuré beaucoup quand sa maman lui a lu. Maintenant, il est guéri et on peut en rire. 

Est-ce vrai que vous aimeriez écrire un livre pour chacun de vos petits-enfants?

Oui! Mais ce qui m’embête un peu, c’est que je n’en ai encore jamais écrit pour les tout-petits. Les premiers romans que j’ai écrits s’adressaient aux 9-11 ans, tandis qu’Adieu mon beau chalet est pour un lectorat un petit peu plus jeune, les 6-9 ans. Je n’ai jamais franchi cette barrière. J’ai 7 petits-enfants âgés de 12 ans à bébé, donc ce sera un beau défi! (rires) J’aimerais aborder des sujets pour les tout-petits mais je trouve ça difficile parce qu’il y a eu tellement de livres écrits pour eux… Je vais essayer de trouver une idée! Je vais essayer de trouver une idée!

Quels sont vos projets à l’horizon?

Je suis en préparation pour un autre roman jeunesse et j’ai un roman pour adultes qui devrait sortir dans quelques mois. Mais je ne peux en dire plus pour l’instant.

Vous faites aussi partie de la distribution du film Miraculum de Podz?

On va tourner ce mois-ci et ça sortira à l’automne. J’avais déjà travaillé avec Podz dans C.A. et dans 19-2. Je suis très contente de retravailler avec lui. Je n’ai pas un rôle immense dans ce film, mais j’ai quand même un beau personnage. C’est un genre de thriller, mais je ne veux pas trop dévoiler l’histoire du film. Je joue une madame qui travaille dans un parking et qui va tomber éperdument en amour. C’est un beau rôle et je suis contente!

Commentaires :
commentaires