Roi de rien

Le nouvel album de Michel Rivard

Le 8 octobre 2013 à 15:08

Michel rivard
© Marco Weber
Patrick Delisle-Crevier

Sept années s’étaient écoulées depuis le dernier album de chansons originales de l’auteur-compositeur-interprète de 62 ans. Roi de rien marque ainsi la fin de cette période. Dans ce disque, Michel Rivard chante les beautés et les travers de Montréal et se permet un duo avec sa fille Adèle Trottier-Rivard, pour la pièce Ma sœur la lune.

Michel, d’où vient le titre Roi de rien?

En fait, c’est la simplicité volontaire d’un homme de 62 ans qui ne demande rien d’autre que d’être vivant et de respirer un peu. C’est un personnage que j’ai créé de toutes pièces et qui ne met pas l’importance sur les richesses pour construire sa vie.

Une fois de plus, Montréal est très présent dans vos chansons.

Oui, la ville en est le cadre principal. Les chansons ont été écrites en ville et parlent de la ville. J’ai une relation profonde avec Montréal, qui m’inspire beaucoup. D’ailleurs, l’image du pont sur la pochette est un tableau de Martin Brouillette que j’ai chez moi. Quand je travaillais sur l’album, c’est vite devenu une évidence pour moi que c’était ce qui illustrerait le disque.

D’ailleurs, on ne vous voit pas souvent sur vos pochettes... Pourquoi?

Ce n’est pas nécessaire... Je me suis vite tanné de me voir sur mes disques! Je préfère de loin promouvoir de belles œuvres d’art.

Une de vos filles chante avec vous sur l’une des pièces. Parlez-moi un peu de cette collaboration...

Ma fille Adèle a une voix magnifique — elle fait d’ailleurs partie du groupe de Louis-Jean Cormier. C’est une joie, en tant que père, de pouvoir chanter avec sa fille! Elle a une belle voix et une très bonne oreille. J’aime collaborer avec mes enfants. Ma fille Joséphine fait beaucoup de photographies pour mon site web.

Entamerez-vous votre tournée cet hiver à Montréal?

Oui, en février, dans le cadre du festival Montréal en lumière. S’ensuivra la tournée, à travers le Québec. Le spectacle comprendra plusieurs pièces de mon nouvel album, de plus vieilles chansons et des pièces du répertoire de Beau Dommage.

 

Commentaires :
commentaires