Stade de France

Johnny Hallyday invite Marie-Mai

Le 16 juin 2012 à 23:01

Marie-Mai au stade de France
Marie-Mai a interprété Jet Lag en compagnie de son mari Fred St-Gelais. © Courtoisie des Productions J
Agence QMI

Encore peu connue en France, Marie-Mai s’est produit pendant une demi-heure au Stade de France, à Paris, samedi soir. Elle était l’invitée de Johnny Hallyday, pour la première partie de son spectacle.

«Je me présente, je m’appelle Marie-Mai, je viens du Canada. Je suis très fière d’être ici, sur la scène de Johnny Hallyday. » Pantalon blanc, haut noir et gilet argenté, la chanteuse a débuté la soirée avec des titres peu connus en France, comme Déjà loin, C’est moi ou Comme avant.

Mais son énergie et sa voix puissante ont rapidement emporté la foule, notamment lorsqu’elle s’est lancée sur Jet Lag, le duo qu’elle a partagé avec Simple Plan et qui a connu un certain succès en France. Elle ne l’a toutefois pas chanté avec le groupe, mais avec Fred St-Gelais, son mari.

Désireuse de communiquer avec le public, Marie-Mai a également expliqué la raison de sa présence au Stade de France. «J’ai croisé Johnny Hallyday au Québec, lors d’une émission. C’est lui qui m’a demandé de venir chanter sur sa scène.» Avant d’ajouter : «C’est un honneur de vous rencontrer».

Très loquace et visiblement émue d’être à Paris, la chanteuse a confié : «Ça fait 10 ans que je chante, mais j’ai l’impression de chanter sur une scène pour la première fois ce soir. Plus vous m’en donnez, plus je vais vous en donner.» Ce que le public s’est empressé de faire, l’applaudissant et reprenant certaines paroles avec elle, notamment lorsqu’elle a entamé Sans cri ni haine, qui passe actuellement sur les radios françaises.

Comme le résument de jeunes admiratrices françaises qui suivent son parcours depuis 2006, «elle a allumé le feu. Elle a été chercher un public qui n’est pas le sien. Elle ne s’est pas démontée et s’est donnée à fond». Ce qui explique que les spectateurs, au début sceptiques, se sont finalement laissés emporter dans son univers. Sans oublier, précisent ses admiratrices, qu’elle a su s’adapter au public de Johnny Hallyday, en proposant ses titres les plus rocks, ou en arrangeant certaines de ses ballades avec une instrumentation plus rock. Marie-Mai a terminé avec Encore une nuit.

Johnny fait son entrée

À 21 h 30, devant un stade presque rempli, Johnny Hallyday a fait son entrée sur scène.

Comme toujours, il a opté pour une arrivée spectaculaire, cette fois-ci à bord d’une boule de fer qui descendait du plafond jusque sur scène, avant d’entamer Allumer le feu devant un public déchaîné.

Pendant plus de deux heures, l’ex-idole des jeunes a alterné des titres très connus comme Oh Marie, Ma gueule, Quelque chose de Tennessee ou Gabrielle avec des chansons plus confidentielles.
Mais c’est lorsqu’il a chanté Diego, une chanson signée Michel Berger, qu’il a offert le moment le plus émouvant de la soirée. Accompagné par un orchestre de cordes, il a démontré qu’il n’avait rien perdu de sa force vocale. Ce passage bouleversant a été salué par des applaudissements qui n’en finissaient plus.

En somme, du très beau Johnny Hallyday, qui à 69 ans (il a fêté son anniversaire vendredi), n’a rien perdu de sa puissance vocale. Seul regret : alors que Marie-Mai devait le rejoindre pour qu’ils chantent ensemble Vivre pour le meilleur, elle n’est finalement pas remontée sur scène.

Commentaires :
commentaires