Charles Lafortune

Ses réactions après le premier direct de La Voix

Le 20 mars 2013 à 13:40

© Karine Lévesque / Agence QMI
Patrick Delisle-Crevier

Dimanche dernier marquait l’enregistrement d’une première émission en direct de La Voix pour Charles Lafortune, qui s’y sentait comme un poisson dans l’eau. Rencontre avec l’animateur, quelques minutes après la fin de l’émission.

Charles, que représente l’animation d’une émission en direct pour toi?

Sincèrement, il y a une sacrée différence entre faire de la télévision enregistrée et faire du direct. Pour les auditions et les duels, j’ai fait des heures et des heures d’entrevues auprès des candidats et, pendant l’émission, les gens ne voyaient que quelques secondes de tout ça. Par contre, dans le direct, tout est là et tout se passe en temps réel. Disons que le taux d’adrénaline est différent. Faire une émission live, c’est sauter sans filet, et j’adore ça. J’ai l’impression de conduire l’autobus du show-business.

«Disons que le taux d’adrénaline est différent avec le direct. Faire une émission live, c’est sauter sans filet, et j’adore ça!»

Que retiens-tu de La Voix jusqu’à maintenant?

J’ai un plaisir fou à faire ça et, sincèrement, j’adore travailler avec Julie Snyder et Stéphane Laporte. Ils m’accordent tous les deux une grande liberté et une belle marque de confiance. C’est aussi la première fois que je travaille avec mon bon ami Jean Lamoureux, le réalisateur de l’émission. Nous voulions travailler ensemble depuis longtemps, et je suis content que ce soit finalement sur un projet comme celui de La Voix.

Que retiens-tu des candidats?

Je les trouve extraordinaires, et je pense qu’il faut beaucoup de courage pour participer à La Voix, J’ai eu la chance de les côtoyer de près. Je me suis beaucoup attaché à eux et à leur famille, et je dois avouer que je trouve difficile de les voir partir au cours des éliminations.

Que penses-tu des choix des juges et du public, ce soir?

Je trouve l'élimination de Jean-Sébastien Lavoie surprenante. Je suis cependant très heureux pour Maria-Janice, qui est une battante et qui mérite tout ce qui lui arrive.

Charles, la candidate Karine Deschamps a fait l’objet de commentaires très négatifs et même d’attaques personnelles sur les réseaux sociaux. Qu’as-tu à dire à ce sujet?

Sérieusement, je ne comprends pas. On peut aimer ou non le style ou la voix d’un candidat et en préférer un autre, mais formuler des commentaires désobligeants et dire que cette candidate est à La Voix parce qu’elle a des parents célèbres, eh bien, c’est épouvantable et, surtout, tout à fait faux. Karine a su se tailler et se mériter une place, et c’est dû à son talent et non à ses parents. Je trouve bien dommage que des gens prennent la peine d’écrire de tels commentaires sur les réseaux sociaux. C’est bien injuste.

Charles, ta garde-robe pour La Voix semble évoluer au même rythme que le décor. Parle-m’en un peu.

Effectivement, tout comme le décor, j’ai commencé avec un look très décontracté, du genre jeans et blousons, et aujourd’hui, je porte des complets faits sur mesure chez Saltorialto. C’est vraiment très agréable à porter et, en plus, chaque veston porte mon nom brodé à l’intérieur. Plus on va s’approcher de la grande finale, plus mon look sera léché.

 

Commentaires :
commentaires