Après The Voice

Stéphanie Bédard de retour au Québec

Le 16 avril 2012 à 16:48

C'est la fin de l'aventure The Voice pour Stéphanie Bédard
© Gracieuseté de Savitri Bastiani
Marie-Josée Roy / Agence QMI

L’aventure The Voice: la plus belle voix vient de prendre fin pour Stéphanie Bédard en France. La Québécoise, qui avait franchi avec succès les deux premières étapes de sélection du concours musical, a obtenu son congé de la compétition française le 7 avril dernier, pendant le week-end pascal.

Ce samedi-là, c’est avec la pièce C’est comme ça, des Rita Mitsouko, que l’ancienne vedette académicienne a défendu sa place, devant les millions de téléspectateurs qui syntonisaient TF1 pour connaître la suite du jeu. S’opposant aux participants Johnny (qui s’est commis sur Memory, de Barbra Streisand) et Louis (qui a chanté un morceau de Coldplay), la jeune femme n’a toutefois réussi à séduire ni le public, ni Garou, son «coach», qui avait la lourde tâche de réchapper un seul des membres de son clan. Confiant pour l’avenir de sa compatriote, le chanteur a choisi de la laisser filer, convaincu que celle-ci saura tracer son chemin, avec ou sans la locomotive The Voice.

«J’ai eu de la peine pendant cinq minutes, s’est remémoré en feignant de pleurer une Stéphanie enjouée, jointe au téléphone à son retour à Montréal. Mais je suis en accord avec sa décision. Pour moi, le simple fait de me rendre jusque-là dans la compétition a ravivé des trucs au Québec et m’a fait voir à des gens en France. C’est une visibilité que je n’avais pas avant.»

Bilan plus que positif

Traçant un bilan extrêmement positif de son passage dans les coulisses de la téléréalité adaptée un peu partout dans le monde, Stéphanie Bédard considère aujourd’hui cette expérience comme un tremplin inestimable pour sa carrière dont, se le promet-elle, le meilleur est encore à venir.

«J’ai compris que je suis due pour faire mes propres affaires, a lancé la Drummondvilloise d’origine. Ça ne me donnait rien de rester trop longtemps là-bas. Je pense que je suis allée chercher ce dont j’avais besoin et j’ai hâte de travailler à mes propres projets. C’est certain que je veux faire un album bientôt.»

Choix difficiles

Une fois sortie des studios de The Voice, Stéphanie Bédard s’est offert une semaine de vacances à Paris, pendant laquelle des habitants de l’endroit l’ont reconnue alors qu’elle se promenait dans les rues. En plus de profiter de ce moment de répit pour se ressourcer et faire le point, la femme de 29 ans a noué des relations et discuté de possibles contrats. Déjà, un projet de comédie musicale flotte dans l’air. Chez nous, la belle a aussi reçu des propositions, même si elle ignore toujours si elle sera de retour dans les rangs de Belle et Bum, en septembre.

Pour l’instant, Stéphanie flaire donc les occasions, en France comme ici, et demeure consciente que des choix difficiles l’attendent. Mais elle se dit prête à toute éventualité. «En ce moment, j’ai un pied ici et un autre là-bas, a souligné cette dernière. Je me sens un peu entre deux mondes. Pendant un petit bout de temps, je devrai être à deux places en même temps.»

«J’ai un peu peur de ne pas faire les bons choix, mais j’ai toujours l’habitude de choisir avec mon cœur, a finalement conclu, décidée, la nouvelle tête d’affiche. Il n’y a pas de mauvais choix en soi. Je ne peux pas vraiment me tromper. Mais je dois tracer des choses, et j’ai beaucoup de décisions à prendre et de trucs à gérer.»

Commentaires :
commentaires