La Voix

Une première riche en talents

Le 19 janvier 2015 à 9:10

La plus jeune candidate Lili-Anne de Francesco. © Courtoisie OSA Images
Samuel Pradier / Agence QMI

La troisième saison de La Voix a pris son envol, dimanche soir, à TVA, avec une interprétation tout en intensité et en émotion du Blues du businessman, interprétée par Isabelle Boulay, Marc Dupré, Éric Lapointe et Pierre Lapointe.

Le talent n’attend pas le nombre des années si on se fie à la première candidate de la saison, Lili-Ann de Francesco, âgée de seulement 15 ans et plus jeune candidate dans l’histoire de l’émission. Elle a rapidement mis les coachs dans sa poche, les quatre se sont en effet retournés après seulement quelques secondes. Isabelle Boulay a su trouver les mots pour qu’elle veuille rejoindre son équipe.
 
Le talent de Mathieu Holubowski, 26 ans, était tout aussi évident puisqu’Isabelle s’est retournée après seulement cinq mots. Les trois autres coachs l’ont rapidement suivie. «J’ai entendu un grand créateur avec une personnalité immense, lui a dit Pierre Lapointe pour le convaincre. J’ai l’impression d’avoir rencontré un frère.» Après quelques secondes d’hésitation, Pierre Lapointe a accueilli le premier candidat de son équipe.
 
L’an dernier, Sara Dufour avait accompagné son amie, mais c’était à elle de tenter sa chance, cette saison. Entre les deux Lapointe, elle a choisi de poursuivre l’aventure avec Pierre.
 

Sexy

La magnifique Shaharah Sinclair a subjugué les juges avec sa voix chaude et totalement en contrôle. «Je suis sous le choc, lui a confié Éric, avant qu’elle rejoigne son équipe. C’est tellement sexy, et tu es aussi belle que ta voix.»
 
Sans prévenir ses parents, Audrey Miscioscia est venue tenter sa chance aux auditions à l’aveugle et sa prestation a séduit tous les coachs, sauf Pierre Lapointe. Au contraire, David Paradis est venu en famille pour vivre cette expérience. Les deux ont choisi de travailler avec Marc Dupré.
 
Avec son univers particulier et sa volonté de chanter «pour l’univers, le visible comme l’invisible», Jacques Rousseau a su convaincre trois coachs, et il a choisi de poursuivre l’aventure avec Pierre Lapointe, dont la sensibilité est plus proche de la sienne.
 
Ontarienne, Mélissa Bel a enregistré un premier album à la fin de son secondaire, qui a obtenu un gros succès en Allemagne. C’est Isabelle qui aura la chance de l’avoir dans son équipe.
 
Pour terminer cette première ronde d’auditions à l’aveugle, Sylvie Desgroseillers a livré une magistrale prestation a cappella en interprétant Amazing Grace. Les coachs étaient complètement abasourdis d’entendre son immense et émouvante voix. En lui offrant une de ses bagues, Éric Lapointe l’a convaincu qu’elle avait sa place dans son équipe.

 

Commentaires :
commentaires