Céline Dion... Une maman comblée!

Le 11 mai 2016 à 14:44

STEVE MARTIN / Photos Getty images

Si la chanteuse s’est montrée déterminée dans sa quête des plus hauts sommets dans sa vie professionnelle, elle a dû l’être doublement afin de réaliser son désir de fonder une famille. Mais ses efforts et ses sacrifices ont été récompensés, et ce, trois fois plutôt qu’une...

VOIR LE DOSSIER COMPLET SUR CÉLINE DION 

Avec la carrière et les nombreux engagements, trouver le bon moment pour avoir un enfant n’est pas évident pour Céline et René. En particulier après la difficile épreuve qu’ils ont dû traverser lorsque l’imprésario a subi, en 1999, des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie pour vaincre la maladie qui l’afflige alors. Afin de concrétiser leur rêve, les amoureux se tournent vers la science, et Céline commence des traitements de fertilité.

Encore une fois, la vedette peut remercier sa bonne étoile: il y a rémission du cancer de René, et, au mois de juin 2000, elle apprend qu’elle porte pour la première fois un enfant. «Voilà que cette vie que René avait su défendre et préserver allait battre et grandir en moi, écrira plus tard Céline dans sa biographie. Elle sera la preuve qu’il faut croire que l’amour existera tant et aussi longtemps qu’on y croira.»

 

Un petit ange arrive

En repos, dans sa résidence de Jupiter, en Floride, Céline vit paisiblement sa grossesse. La star donne naissance, le 25 janvier 2001, à un garçon en santé de 6,8 lb. René-Charles est baptisé et présenté pour la première fois au public six mois plus tard, à la basilique Notre-Dame, devant 250 invités, alors que 1500 fans attendent patiemment à l’extérieur.

La cérémonie est conduite par Mgr Bigras, le curé de la paroisse, Mgr Poirier, qui a célébré les premières noces du couple, et Mgr Saydé qui, en accord avec les rites byzantins, plonge l’enfant dans les fonts 

baptismaux et prononce quelques mots en arabe. De son côté, Céline fait la lecture d’un texte du poète brésilien Adhemar de Barros, que lui a fait parvenir son cher ami Eddy Marnay. Pour la réception, les convives se dirigent ensuite à l’île Gagnon, où se trouve la résidence du couple quand il est au Québec.

La naissance de son fils, la rémission du cancer de son mari et un engagement de plusieurs années à Las Vegas lui permettant de demeurer près de sa famille annoncent un nouveau départ pour Céline. À cet égard, le titre du spectacle, A New Day..., ne pourrait être plus révélateur.

«Quand René a pris René-Charles dans ses bras pour la première fois, il pleurait d’émotion, a raconté Céline dans une des premières entrevues qu’elle a accordées après son accouchement.

Il m’a dit: “J’aime cet enfant depuis le jour où j’ai appris que tu étais enceinte. Jamais je n’aurais imaginé que je pourrais l’aimer encore davantage. Je ne croyais pas cela possible.” 

Je pense que René-Charles aide René à vivre sa guérison. Je pense qu’il l’aide énormément», confiera la diva, qui dévoile également lors d’une entrevue que René et elle n’ont pas renoncé à agrandir leur famille. «J’adorerais ça, ajoute-t-elle. Nous avons un embryon congelé à New York et, évidemment, je vais le mener à terme. Je ne sais pas quand, mais un enfant nous attend. C’est le nôtre, et j’irai le chercher.»

Une persévérance récompensée


Il faudra quelques années, le temps de terminer son premier engagement au Caesars Palace et d’effectuer sa grande tournée mondiale, avant que Céline ne puisse mettre son projet à exécution.