Céline Dion: 2015, l’année de tous les défis

Le 11 mai 2016 à 14:51

STEVE MARTIN
/ PHOTOS: GETTY IMAGES et Bruno Petrozza

L’année 2015 aura certainement laissé des traces... Après tout, le combat que l’homme de sa vie livre contre le cancer aura aussi été le sien. Ainsi, c’est l’épouse et la mère de trois enfants qui a dû, pendant un temps, prendre toute la place.

VOIR LE DOSSIER COMPLET SUR CÉLINE DION 

Mais, malgré son chagrin, l’interprète a choisi de revenir sur scène pour l’amour de ses fans et, surtout, pour celui de son mari, qui désirait l’entendre chanter de nouveau. Si Céline nous a une fois de plus prouvé sa force de caractère, elle nous a également fait voir comme jamais sa grande vulnérabilité. Nul doute, ces deux qualités ont contribué à faire d’elle la grande artiste qu’elle est aujourd’hui.

Depuis ses débuts, ce n’est qu’à de rares moments que Céline Dion a pris une pause de la vie publique. Dans les années 80, la jeune adolescente s’est faite discrète pour se laisser le temps de devenir une femme. Puis, au début du millénaire, elle a ralenti la cadence pour fonder sa famille. Au fil des années, elle a dû surmonter des épreuves et des deuils, ceux de sa nièce et de son père. Mais jamais auparavant n’avait-elle dû se replier et puiser aussi profondément dans ses ressources afin de faire face à l’adversité.

Si 2014 a été l’année des incertitudes liées à l’état de santé de René, 2015 s’est plutôt déroulée sous le signe de la résilience et de l’acceptation. La diva de Charlemagne, qui avait choisi de se retirer du milieu artistique pour s’occuper de celui qu’elle aime et de leurs trois garçons, est revenue, un pas à la fois, sous les projecteurs.

ROMPRE LE SILENCE

Après avoir choisi de mettre fin à sa série de concerts sur la scène du Caesars Palace l’année précédente afin de s’occuper de sa famille en ces temps d’incertitude, la chanteuse a refait surface dans les médias en mars en annonçant son retour à Las Vegas au mois d’août et en accordant une entrevue à la journaliste Deborah Roberts, de la chaîne américaine ABC.


Lors de l’interview, Céline s’est notamment confiée à propos des circonstances difficiles dans lesquelles, le 17 décembre 2013, elle a appris par René la terrible nouvelle de la récidive de son cancer dans les coulisses de l’émission The Voice.


«Je m’en souviens bien, c’était notre 19e anniversaire de mariage, s’est-elle remémoré. Avant de monter sur scène pour une répétition, je passe dans ma loge et découvre René abattu. Je lui demande ce qui se passe. Il me dit que son médecin vient de lui annoncer qu’il a de nouveau un cancer de la gorge. Je sens alors mon pouls s’accélérer et mes jambes ramollir. Pas le moment de flancher. Il faut penser à autre chose. Je me réfugie dans la salle de maquillage, puis je monte sur scène pour répéter la chanson Incredible. Mais le soir, en rentrant dans ma chambre, mon corps a commencé à me lâcher. La réalité m’a rattrapée...»

Puis, à la veille de célébrer son 
47e anniversaire, Céline s’est également confiée à l’hebdomadaire People. Fidèle à elle-même, la star a parlé sans retenue des difficiles moments qui ont marqué la précédente année. «J’ai peur de perdre René, mais je dois montrer à mon mari, à mes enfants et à moi-même que je suis forte et que tout va bien. (...) Lorsque j’ai cessé
les représentations, je voulais simplement être une épouse et une mère pour ma famille.»

LAS VEGAS RETROUVE SA VOIX

L’émotion était palpable lorsque, le 27 août dernier, Céline est remontée sur les planches du Colosseum, au Caesars Palace, devant des admirateurs, venus de partout, qui l’attendaient avec fébrilité. Accompagnée de son nouveau directeur musical, Scott Price, elle a interprété pour eux une dizaine de nouvelles chansons.

Devant sa mère, son fils René-Charles et les nombreux invités présents, la Céline des grands jours a repris là où elle avait laissé, non sans avoir d’abord démontré de la gratitude à ses fans. «Je dois vous dire que ça fait vraiment du bien d’être de retour. Vous m’avez beaucoup manqué, mais votre amour ne m’a pas manqué: il était avec moi. Nous allons faire du mieux que nous le pouvons ce soir.»

L’HYMNE À L’AMOUR

Au cours de cette période,
Céline a également
 renoué, après une pause
 de quelques mois, avec sa
 styliste Annie Horth, qui
 a veillé une fois de plus à
ce que sa complice soit
toujours aussi élégante 
lors des grands événements. Les deux femmes 
ont notamment collaboré en mai pour les Billboard Music Awards, où la chanteuse a présenté le trophée de l’artiste masculin de l’année à l’Anglais Sam Smith.

Alors qu’elle faisait la navette
 entre Las Vegas et Boston, où René était traité pour sa maladie dans un des plus prestigieux établissements hospitaliers du pays, Céline a égale- ment rempli, le 13 juin, une promesse qu’elle avait faite au ténor Andrea Bocelli, celle de chanter en duo avec lui lors de l’événement-bénéfice annuel Annual Power of Love Gala for Keep Memory Alive, visant à récolter des fonds pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer et sur la santé mentale en général.

Mais la prestation la plus remarquée de Céline est sans contredit celle qu’elle a offerte lors des American Music Awards le 22 novembre dernier, un hommage à la France dans
le sillage des terribles attentats du
13 novembre. Cette performance a certainement été
un des moments les plus
 marquants pour Céline,
non seulement de la dernière année, mais aussi de
sa carrière.

Interprète des
grandes occasions, Céline
a chanté God Bless America
lors d’une émission-bénéfice
au lendemain des attentats
du 11 septembre 2001. Cette
fois, on a encore fait appel à
sa voix et à son grand professionnalisme afin de rendre
hommage aux victimes des
attentats de Paris. Vêtue d’une robe garnie de fleurs devant un parterre rempli de stars de l’industrie musicale, elle a évoqué l’esprit d’Édith Piaf en donnant une vibrante interprétation de L’hymne à l’amour, qui a su tirer des larmes. Pour sa première performance en huit années à la prestigieuse cérémonie, Céline a eu droit à une longue ovation de ses pairs.

Par la suite, l’artiste a également
eu l’occasion, en compagnie de Lady Gaga, Tony Bennett, Garth Brooks et Alicia Keys, de rendre un hommage à une autre figure mythique de la chan-son, Frank Sinatra, l’interprète fétiche de René Angélil. Le tout a eu lieu lors d’un gala, présenté le 2 décembre dernier, soulignant ce qui aurait été le 100e anniversaire de celui qu’on surnommait Ol’ Blue Eyes. «Je chante des chansons de Frank Sinatra dans mes spectacles depuis des années, a confié Céline. Sa voix fut une grande inspiration pour moi, et elle le sera pour toujours.»