Lutte contre l'homophobie

Fabienne Larouche honorée pour sa contribution

Le 7 mai 2012 à 21:04

Fabienne Larouche honorée pour sa contribution contre l'homophobie.
© Jocelyn Malette
Marie-Josée Roy / Agence QMI

La Fondation Émergence a remis lundi son 10e Prix lutte contre l’homophobie à l’auteure et productrice Fabienne Larouche, lors d’une cérémonie spéciale rassemblant artistes et dignitaires à la Tour de la Banque Nationale, à Montréal.

C’est parce qu’elle a su intégrer les réalités homosexuelles à son œuvre, en mettant en scène, dans ses téléromans et téléséries, des personnages d’hommes gais et de femmes lesbiennes dénués de tous stéréotypes, sans jamais tomber dans la caricature, que Fabienne Larouche a mérité cette distinction.

Le prix est remis annuellement dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie, qui se tient chaque année le 17 mai.

Dans le passé, des artistes comme Xavier Dolan, Michel Tremblay, Dany Turcotte et Janette Bertrand ont aussi vu leur apport au combat contre l’homophobie être reconnu.

«Ça me fait vraiment chaud au cœur, a déclaré une Fabienne sollicitée de toutes parts, quelques minutes avant de recevoir l’hommage, lundi. Tous les prix qu’on reçoit nous font plaisir, mais celui-là me touche particulièrement, puisqu’il vient d’une communauté à laquelle je n’appartiens pas, étant donné que je suis hétérosexuelle. Un organisme qui est complètement hors du circuit culturel m’adresse un coup de chapeau, parce que je crée des personnages de tous les jours.»

«Mes personnages vivent comme tout le monde, et il n’y a aucune différence, a poursuivi la prolifique créatrice. On est dans l’ouverture et la tolérance totales, mais pour moi, mes personnages sont tout à fait naturels. Autour de moi, j’ai plusieurs amis homosexuels, et on ne parle pas de ça chaque fois qu’on se voit; c’est un fait de la vie et c’est tout.»

Ce n’est pas non plus pour marteler un message que la créatrice des personnages d’Hugo et de Cathy dans Virginie, ou de Lionel Rivard dans Scoop, a souvent choisi d’exploiter ce thème dans ses intrigues.

«Le message est dans le médium, a précisé Fabienne. Mes personnages se comportent de façon ordinaire, comme des gens qui ont une vie ordinaire. Ce n’est pas une classe à part. Je n’aime pas les catégories alors, dans mon œuvre, il n’y en a pas non plus.»

Fabienne Larouche aura un été occupé, alors que s’enclenchera le tournage d’Unité 9, la nouvelle série de l’auteure Danielle Trottier, pour laquelle elle agit à titre de productrice, le 15 mai prochain (toute la distribution sera dévoilée le 16).

La production de la quatrième saison de Trauma se mettra aussi en branle au début juillet et Élise Guilbault empruntera les traits de la nouvelle professeure de 30 vies à la mi-août. Pour l’heure, Fabienne ignore toujours l’identité des nouveaux acteurs qui se joindront au feuilleton quotidien.

Janette Bertrand heureuse

Fabienne Larouche a reçu le Prix lutte contre l’homophobie des mains de Janette Bertrand, une autre grande dame de notre télévision qui, par ses écrits, a contribué à mener la vie dure aux préjugés homophobes. Madame Bertrand avait été la première à être honorée par la Fondation Émergence, en 2003.

«Fabienne fait beaucoup ce que j’ai fait, c'est-à-dire d’inclure des personnages qui ne sont pas seulement homosexuels, mais qui ont la particularité de l’être en plus d’être médecins, par exemple. Je pense que ça aide énormément à banaliser l’homosexualité», a souligné Janette Bertrand.
 

Commentaires :
commentaires