Tournoi de poker

Nos artistes jouent pour une bonne cause

Le 16 avril 2012 à 13:28

Jean-Michel Anctil, Sébastien Dubé et Jean-Thomas Jobin
Jean-Michel Anctil, Sébastien Dubé et Jean-Thomas Jobin © John Major / Agence QMI
Simon-Pierre Ouellet / Agence QMI

Quinze personnalités bien connues au Québec ont participé au tournoi de poker des célébrités, samedi, au Casino du Lac-Leamy à Gatineau.

De nombreuses vedettes, dont les humoristes Jean-Michel Anctil, Jean-Thomas Jobin, Sébastien Dubé (Les Denis Drolet) et Bruno Landry ont accepté l’invitation du site Espacejeux.com de Loto-Québec, tout comme les comédiens Carl Marotte, Jean-Nicolas Verreault et Jean L’Italien.

Chaque célébrité qui a empoché des gains a remis un montant de sa bourse à un organisme de son choix. «Je joue pour la Fondation Mira, a expliqué le comédien Jean L’Italien. C’est un organisme à but non lucratif qui ne reçoit pas de subvention gouvernementale. Ils comptent sur moi!»

Les personnalités étaient confrontées à 150 joueurs du public qui ont gagné leur siège en se qualifiant à des tournois sur le web ou se sont inscrits en ligne. Chaque fois qu’un joueur éliminait une célébrité, Espacejeux remettait un montant de 500 $ à l’organisme choisi par l’artiste.

«J’ai terminé troisième l’an dernier, ce qui a permis de faire un beau don à l’organisme Le Phare enfants et familles,  a dit dans un rare moment de sérieux le Denis Drolet, Sébastien Dubé. Je joue encore pour eux cette année et je vais essayer de faire la même chose.»

«Je n’ai pas la chance de jouer souvent, mais j’adore ça. C’est un beau jeu», a fait savoir Jean-Michel Anctil qui jouait pour sa propre fondation visant à prévenir le décrochage scolaire. Le comédien Jean-Nicolas Verreault semblait d’ailleurs avoir un plaisir fou à participer à ce deuxième tournoi des célébrités, lorsque rencontré avant le début du tournoi par l’Agence QMI.

En regardant son bon ami Sylvain Marcel, il a laissé tombé: «Lui, il joue pour son spa dans sa cour!», ce qui a bien fait rire les artistes présents. Sylvain Marcel remettra en fait sa bourse au Pavillon du nouveau point de vue qui vient en aide aux personnes ayant un problème d’alcool, de drogues ou de médicaments.

Quelques instants plus tard, Jean-Nicolas Verreault a lancé à la blague qu’il jouait quant à lui «pour le festival Juste pour rire (rires). Plus sérieusement, la fondation que j’ai choisie est Leucan. Il y a eu beaucoup de cas de cancer dans ma famille et la cause me touche.»

Touché de près par la maladie d’Alzheimer, Wilfred LeBouthiller, qui participait aussi à ce tournoi, a pour sa part choisi de verser ses gains à la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer. «J’ai une tante qui a vécu avec cette maladie, a déclaré celui qui a composé la chanson officielle de la Marche de la mémoire. C’est terrible de voir une personne qui t’a vu grandir et qui te regarde comme si elle ne te connaissait plus ensuite.»

Les participants au tournoi ont aussi eu l’occasion de jouer en compagnie de la joueuse de poker professionnelle Laurence Grondin. «C’est différent quand on joue pour la charité que dans de gros tournois, a dit Mme Grondin. C’est plaisant. Ça me permet de rencontrer des joueurs contre qui je joue sur internet.»

Au moment de mettre sous presse, le nom du gagnant de la bourse de 46 500 $ était toujours inconnu. Le tournoi qui a débuté sur le coup de 10 heures devait prendre fin dimanche au petit matin selon les organisateurs.

Commentaires :
commentaires